Entreprendre, c’est souvent s’engager dans une aventure incertaine mais excitante. Pour nombre d’entrepreneurs, choisir le bon statut juridique pour leur société représente l’une des décisions les plus importantes. Au milieu du maquis des formes d’entreprises, se distingue la SASU, Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle, connue pour sa souplesse et ses nombreux avantages, notamment fiscaux. Mais quels bénéfices concrets peuvent en tirer les entrepreneurs ? Plongeons dans les méandres de la fiscalité pour lever le voile sur les attraits de cette structure.

Pourquoi opter pour une sasu ?

Vous envisagez de lancer votre entreprise et vous vous posez mille questions sur le choix du statut juridique le plus adéquat ? La SASU pourrait bien être la réponse que vous cherchez. Ce statut offre une flexibilité sans pareil, adaptée à une grande variété d’activités commerciales ou artisanales.

La création d’une SASU se caractérise par une liberté quasi-totale dans la rédaction des statuts. En votre qualité de président et unique actionnaire, vous avez carte blanche pour définir les règles internes de votre entreprise. Le capital social ne connaît aucune exigence de montant minimum, permettant ainsi une large accessibilité à la création d’entreprise.

Pour avoir plus d’informations et connaître tous les détails sur la création et la gestion d’une SASU, vous pouvez vérifier via ce lien.

Avantages fiscaux : impôt sur les sociétés et au-delà

Un des atouts majeurs de la SASU réside dans son régime fiscal attractif, en particulier la soumission de droit à l’impôt sur les sociétés (IS). Contrairement à l’impôt sur le revenu qui s’applique progressivement en fonction des tranches, l’IS est calculé à un taux fixe sur les bénéfices de l’entreprise, ce qui peut représenter une économie significative pour les entrepreneurs.

Vous pouvez vérifier via ce lien le taux d’imposition actuel qui, depuis plusieurs années, tend à être réduit pour favoriser l’activité économique. De plus, les déficits peuvent être reportés sur les exercices suivants, ce qui vous permet de minimiser l’imposition en cas de démarrage lent de l’activité.

Un autre avantage fiscal notable est l’absence d’imposition sur les dividendes tant que ces derniers ne sont pas distribués. Ainsi, vous avez la possibilité de réinvestir les bénéfices dans votre entreprise sans surcoût fiscal immédiat. Cela peut être un levier de croissance important pour votre entreprise SASU.