Quels sont les éléments qui permettent de reconnaître un rhum de qualité ?

Le rhum est une eau-de-vie produite à partir de la canne à sucre, qui peut être fermentée et distillée sous différentes formes. Il faut savoir qu’il existe une grande variété de rhums dans le monde. Elles se distinguent par leur origine, leur méthode de fabrication, leur vieillissement et leur profil aromatique. Comment choisir un rhum de qualité parmi cette diversité ? 

Le rhum agricole ou le rhum traditionnel ?

Le premier critère à prendre en compte est le type de rhum qui dépend de la matière première utilisée. Il y a deux grandes catégories de cet alcool. Il s’agit du rhum agricole et du rhum traditionnel. 

Cela peut vous intéresser : Peut-on organiser des événements privés au Camping Rancho Davaine ?

Le rhum agricole est produit à partir de pur jus de canne, qui est fermenté puis distillé en colonne ou en alambic. Il est facile d’avoir un exemple de ce type de rhum en vérifiant via ce lien. Le rhum agricole se caractérise par un goût frais et vif, qui exprime le terroir et la variété de la canne à sucre.

Le rhum traditionnel, quant à lui, est produit à partir de la mélasse, qui est un résidu de la fabrication du sucre. La mélasse est réutilisée pour la production de rhum, en étant fermentée puis distillée également. 

A voir aussi : Comment les campings 3 étoiles à Montalivet gèrent-ils les questions de durabilité ?

Ce type de rhum est plus répandu dans le monde, notamment dans les pays hispanophones et anglophones. Il a un goût plus doux et sucré, qui dépend davantage du vieillissement et de l'ajout éventuel de caramel ou d'épices.

La nature du rhum 

Le deuxième critère à considérer est le degré de vieillissement du rhum. Ce critère influe généralement sur la couleur et l’arôme de la boisson. On distingue d’ailleurs deux grandes catégories : le rhum blanc et le rhum vieux.

Le rhum blanc

Le rhum blanc est consommé sans vieillissement par le bois. En revanche, il repose quelques semaines après distillation et peut ensuite patienter jusqu'à plusieurs mois. Le but est d’atteindre une réduction plus ou moins lente et un brassage plus ou moins fort. 

Les différentes techniques apportent au rhum blanc agricole un parfum de canne fraiche, de fleurs blanches et parfois d'agrumes caractéristiques. Les rhums traditionnels blancs ont plutôt des arômes de sucre cuit, d'alcool bon goût, avec moins de variations. 

Le rhum vieux 

Le rhum vieux va reposer pendant au moins 3 ans avant d'acquérir ses caractéristiques particulières. Selon les conditions de ce vieillissement, le profil aromatique peut varier assez fortement mais le point commun des rhums vieux est la présence du profil aromatique commun. 

Ce dernier se compose d'arômes boisés, d’empyreumatiques, de fruits secs, de vanille, de caramel, de chocolat, de café, de tabac, de cuir, d'épices, etc. Le rhum vieux est souvent le résultat d'un assemblage de différents fûts. Il peut être millésimé ou non, et peut être affiné dans des fûts ayant contenu d'autres alcools, comme le cognac, le whisky, le porto, le sherry, etc.